amazon pixar

Ignoré souvent de beaucoup de gens, quittant la salle de cinéma à son arrivée, le générique de fin liste tous les gens qui ont travaillé sur le film. Une manière de leur rendre hommage et de les remercier consiste à rester. Il est vrai que rester parfois pendant plus de cinq minutes à lire du texte blanc sur fond noir défiler n'est guère palpitant. Pixar a utilisé les génériques comme un prolongement du film et de garder ainsi les gens en salle quelques minutes supplémentaires.

LES BETISIERS

Les bêtisiers sont toujours très appréciés par le public. Pour un tournage classique, il y a toujours les prises ratées ou les fous rires. Mais pour un film d'animation, comment faire ? Fantaisies des animateurs, ceux-ci ont crée ces erreurs avec nos personnages. En rajoutant des perches qui rentrent dans le champ ou bien des caméras qui tremblent, Pixar fait du film d'animation un film à part entière en montrant ses coulisses.

Pour Monstres & Cie, Pixar développe encore plus l'idée. Après le bêtisier, nous avons droit à la fameuse comédie musicale "Déblaie nous ta Bouh du plancher où je pique une crise" évoquée dans le film par Bob. Les animateurs se sont amusés à créer de toute pièce ce petit court-métrage avec ses chansons et sa mise en scène. Nous pouvons même apercevoir la mère de Bob dans le public qui encourage son fils.

RETOUR AUX SOURCES

Un animateur 3D est avant tout un artiste. Les gens oublient trop souvent qu'avant d'être un personnage en image de synthèses, il est dessiné sous toutes les coutures. Avant la 3D, un film d'animation existe d'abord sur le papier sous forme de dessins. Créer un bêtisier pendant plus de cinq minutes est difficile et serait lassant. Pixar utilise une autre méthode : le générique en animation 2D.

Pendant tout le défilant, l'arrière-plan est animé par des personnages du film, comme pour Ratatouille avec le rat qui connait des péripéties pendant le générique ou dans Cars 2.

La famille Indestructible se voit attribuer un dessin animé "rétro-futuriste" (comme le signale Brad Bird) correspondant à l'ambiance graphique du film.

Pour sublimer l'idée, le générique de WALL-E dispose de magnifiques graphismes retraçant l'évolution de l'art pictural de la naissance de l'humanité à nos jours.

LE PROLONGEMENT DU FILM

Une fois les films finis, on s'imagine ce qui pourrait se passer après. Pour quelques films, Pixar nous l'illustre.

Le Monde de Nemo a un arrière-plan composé de petits gags entre les personnages du film. A l'instar de Perle qui attend un espace suffisamment grand entre deux lignes de texte pour traverser l'écran. L'après-générique comporte une petite scène amusante avec le poisson des abysses. Nous voyons enfin les poissons de l'aquarium dans l'océan. Certes ce n'est pas vraiment la suite de l'histoire, mais c'est amusant de les voir tous ensemble.

Cars a un générique un peu différent de ceux des autres. Une partie est consacrée à l'évolution de Radiator Springs. La deuxième partie est dédiée à John Ratzenberger, la voix pixarienne qui intervient dans chacun des films. C'est une manière originale de rendre hommage à quelqu'un de l'équipe. Ce générique comportera aussi un hommage à Joe Ranft, un pixarien surnommé "le coeur de Pixar", décédé pendant la production du film. Pixar a même rajouté une courte scène après la totalité du générique. On retrouve les deux voitures (qui traversaient Radiator Springs à la recherche de l'autoroute) complètement perdues.

Pour Toy Story 3, nous avons droit à une scène supplémentaire mettant en scène la danse entre Buzz et Jessie.

La palme du plus beau prolongement de film revient à Là-haut. Le générique de fin correspond à la suite du film. A travers un album photo, nous retrouvons Carl en compagnie de Russell et Dug. Si on regarde plus attentivement, on remarquera que chacune des photos correspond à la fonction de la personne nommée à l'écran.

LES CAS A PART

On notera que pour Toy Story et Toy Story 2, les génériques sont des plus simplistes. Ils se contentent d'un défilant avec des petits dessins colorés.

DETAILS AMUSANTS

Depuis Toy Story, Pixar a toujours une catégorie dans son générique qui est la plus étrange mais la plus amusante : "production babies". En général placée vers la fin, cette liste regroupe les enfants nés pendant la production du film.

Dans Monstres & Cie, il est écrit à la fin du générique qu'aucun monstre n'a été blessé pendant le tournage du film.

Comme nous l'avons signalé dans notre rubrique consacrée aux clins d'oeils, Bob nage à travers le générique dans Le Monde de Nemo, Crush et Squiz sont présents dans le générique de WALL-E...



disney store pixar
PARTAGER
Fabien Le Lagadec
Fondateur et rédacteur de Pixar-Planet mais aussi de Disney-Planet.Fr, ancien employé de Disneyland Paris à Toy Story Playland, j'ai 30 ans et je suis Vosgien. En plus de Pixar, passion pour le cinéma, les musiques de films, la nature, l'astronomie...