amazon pixar

rebelle pixar disney affiche brave

Fiche technique.

Réalisateurs : Mark Andrews et Brenda Chapman.
Scénariste : Brenda Chapman.
Producteur : Katherine Sarafian.
Compositeur : Patrick Doyle.
Société de production : Pixar Animation Studios et Walt Disney Pictures.
Distributeur : Buena Vista Pictures.
Première USA : 18 Juin 2012 (Hollywood).
Sortie USA : 22 Juin 2012.
Sortie française : 1er Août 2012.
Titre original : Brave.
Durée : 1h33.
Budget : 185 millions de dollars.
Recette mondiale : 538,9 millions de dollars.
Recette USA : 237,2 millions de dollars.
Entrées françaises :  3 070 740 entrées.

Résumé.

Dans l'Ecosse de jadis, la princesse Merida aime être libre et montrer ses talents d'archer que de respecter les mondanités de la cour et d'obéir à sa mère Elinor. Pourtant, Merida doit choisir un prétendant pour son mariage. Refusant d'être forcée, elle se rend chez une sorcière afin de changer le cours de sa vie. Elle ne sait pas qu'elle va mettre alors le royaume de son père Fergus en danger mais aussi la vie de sa mère.

Univers.

Achat.

Images.

Retrouvez toutes les images du film en cliquant ici.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en cliquant ici.

Voix.

Merida : Kelly McDonald (VF : Bérénice Béjo).
Fergus : Billy Connolly (VF : Jacques Frantz).
Elinor : Emma Thompson (VF : Nathalie Homs).
Sorcière : Julie Walters (VF : Cathy Cerda).

En savoir plus.

Annoncé officiellement en Avril 2008, Rebelle est le premier "conte" de la filmographie Pixar. Intitulé à cette époque The Bear and the Bow (L'ours et l'Arc), Brenda Chapman mène le projet. Elle a l'idée du scénario en se basant sur la relation qu'elle a avec sa fille. Elle est donc la première réalisatrice de chez Pixar. Cependant, suite à des désaccords artistiques, elle est remplacée en Octobre 2010 par Mark Andrews qui était consultant sur le projet. Dans le scénario d'origine, 80% du film devait se dérouler dans un paysage hivernal et sous la neige. Une scène fut conservée lors de l'histoire de Fergus et de l'ours où nous le voyons à cheval sur la neige.

En version originale, Merida aurait du être interprétée par Reese Whitherspoon mais elle du refuser le rôle à cause de son planning. Sean Connery était envisagé pour le Roi Fergus.

Pixar Disney Rebelle Brave

Un nouveau logiciel fut créé par Pixar afin d'animer la chevelure de Merida. La princesse du film possède 1500 mèches bouclés (soit environ 111 700 cheveux). Un autre logiciel fut conçu pour façonner la tapisserie familiale d'Elinor permettant ainsi d'avoir des millions de fils individuels.

L’équipe de tournage de Rebelle a entrepris deux voyages de recherche distincts en Ecosse ; elle s’est rendue sur des lieux historiques précis, a pris des milliers de photos et a assisté à des manifestations culturelles pour tenter de s’imprégner de cette culture.

Une des scènes devait mettre en avant le fait que Merida s'intéressait au jeune McGuffin mais elle fut supprimée pour se concentrer sur la relation mère/fille. Il était également question de montrer la transformation d'Elinor en ours mais le fait de lui faire apparaître des poils auraient pu tromper le public en pensant qu'elle se transformait en Fergus.

Pixar Disney Rebelle Brave

Avant d'être un tournoi d'archers pour déterminer le meilleur prétendant à Merida, ce devait être une épreuve de lancer de haggis. Le haggis est un plat typiquement écossais (une panse de brebis farcie avec des abats de mouton, d'épices et d'oignon). Le principe du jeu est de jeter un haggis et d'être en mesure de le récupérer intact pour pouvoir être manger.

L'équipe aurait voulu que le logo Disney au générique du début se fasse avec le château des DunBroch et non celui habituel.

Plusieurs châteaux ont servi de référence à celui de la famille DunBroch : le Château d’Eilean Donan dans les Highlands plus particulièrement, et le Château de Dunnottar situé juste au sud de Stonehaven.

111 394 storyboards ont été dessinés pour ce film.

Les artistes des studios Pixar ont conçu un motif de tartan inédit et unique pour chaque clan.

Rebelle est le premier film a bénéficié de la technologie sonore Dolby Atmos.

Pixar Disney Rebelle Brave

En Ecosse, il existe un phénomène naturel par lequel des gaz filtrant de la terre sont émis par les marais et marécages. Ces gaz sont de couleur bleue à l’instar des flammes de veilleuse. La tradition en Ecosse veut que certaines personnes aient suivi ces lumières, les ayant confondues avec de petites fées. L’équipe de tournage s’est approprié ce mythe et a crée les feux follets. Les feux follets illuminent un chemin et attirent Merida jusque dans la forêt, la conduisant à changer son destin.

Les "Callanish Standing Stones" situées sur l’île de Lewis font partie des plus anciennes merveilles mystiques d’Ecosse. Ce site de pierres dressées a servi de référence au cercle de pierres mystérieuses que découvre Merida.

Quelques polémiques sont apparus à la sortie du film. Tout d'abord que Pixar se lançait dans les films de princesses, secteur propre à Disney et que le rachat du studio a fait perdre sa ligne de conduite aux studios à la lampe. Une autre polémique s'est faite sur le fait que Merida refuse de se marier avec un homme et donc qu'elle serait lesbienne. Disney et Pixar sont montés au créneau en déclarant que Merida était une fille indépendante qui faisait ses choix elle-même.

Notre critique de Rebelle.

Rebelle est donc le treizième film des studios Pixar et surtout leur premier film à avoir comme personnage principal une fille. Si Cars 2 avait été une déception, le film de Mark Andrews et de Brenda Chapman corrige le tir avec brio.

Comme à leur habitude, Pixar démarre fort avec une très belle séquence émotion de Merida enfant avec ses parents. Nous découvrons le lien fort qui les unit et il est difficile de résister au côté touchant de cette famille. Les minutes qui suivent correspondent aux (trop grandes) vidéos promotionnelles avec le tournoi d'archerie. Il est intéressant de voir la recherche approfondie des artistes pour donner vie à cet univers celte et à ses codes (tartans, jeux traditionnels...).

Les bases de l'histoire sont posées, les choses sérieuses commencent, de même que les surprises. Le souhait de Merida lui coûte cher et permet de développer la thématique du film : la relation entre une mère et sa fille. Au début leur relation est très tendue et elles vont apprendre à se connaître réellement au fil de leurs aventures. Beaucoup de familles vont certainement pouvoir s'identifier dans ce côté rebellion entre les parents et les enfants.

Pixar Disney Rebelle Brave

Comme le dit le réalisateur, il y a beaucoup de dualité dans ce film : mère/fille, règle/liberté, bien/mal...et cette dualité instaure une nouveauté chez Pixar qui fait de ce film un film à part : l'aspect sombre. Pour la première fois, des scènes atteignent le sentiment d'effroi à chaque apparition de l'ours Mor'du. Les très jeunes enfants pourraient alors avoir un peu peur de ces passages mais cela contribue à l'histoire : se rebeller peut entraîner de fâcheuses conséquences. Le point culminant est bien entendu vers la fin du film où l'émotion est à son plus haut niveau : peur, inquiétude, larmes, interrogation...tout y passe. Cela n'atteint pas la tristesse de la séquence d'ouverture de Là-haut mais il est dur de rester insensible.

Pixar Disney Rebelle Brave

Cars 2 avait un très grand nombre de personnages, dans cette nouvelle production Pixar, ils sont moins nombreux et sont ainsi beaucoup plus travaillés. De cette manière, on s'attache beaucoup plus à eux et chacun a sa personnalité propre. Merida est forcément la personnalité la plus intéressante et donne ainsi une nouvelle facette aux autres héros des studios. Elle pourrait être considéré comme un garçon manqué mais ce ne serait pas exact. Elle a son côté fille et rêveur et refuse vraiment de respecter les codes que lui impose son rang de princesse. Beaucoup de jeunes adolescentes pourraient ainsi s'identifier à elle en voulant braver (sans mauvais jeux de mots) les règles. Cependant il ne faut pas oublier qu'à vouloir être trop rebelle cela impose des responsabilités. Merida se retrouve donc face à ses problèmes et permet au personnage d'évoluer tout au long de l'histoire en devenant plus adulte.

Le premier teaser diffusé il y a un an dégageait une ambiance très sombre, mais un pixarien rassura les spectacteurs que l'humour serait bien présent grâce aux personnages. C'est effectivement le cas comme ont pu le confirmer les vidéos promotionnelles qui ont suivi, et les triplés deviennent des personnages cultes de Pixar maintenant. Il est amusant de noter que Toy Story avait les trois aliens, Rebelle a trois chenapans. Il n'y a cependant pas qu'eux qui apportent de l'humour au film, Pixar use subtilement de petites touches par-ci par-là comme ils savent si bien le faire.

Pixar Disney Rebelle Brave

Cars 2 avait mis la barre très haut en ce qui concerne les graphismes et les décors. Rebelle va encore plus loin en présentant une Ecosse absolument magnifique. Le photoréalisme est atteint et permet de nous plonger encore plus dans cet univers celtique. Chaque détail a été méticuleusement travaillé et les finitions sont vraiment éblouissantes. Malgré le style très pixarien des personnages : mention spéciale aux bestiaires du film, avec les ours et les chevaux (dont Angus) qui sont très réalistes. Mais revenons un instant sur le graphisme des personnages. Lors des premières diffusions des vidéos et images, il a souvent été décrié que Pixar avait copié Dragons de Dreamworks (ou même les voleurs de Raiponce). Un viking comme un celte, la caricature est souvent la même dans l'imaginaire des gens. Pixar a donc opté pour cette image habituelle que nous avons en apportant bien sûr sa touche visuelle. Si on élargit le débat, nous pouvons également dire que Pixar a un style pour ses personnages depuis ses tous débuts qui a marqué beaucoup le public. Rebelle conserve donc cette patte propre aux studios sans qu'ils aient besoin d'être accusés de copier les studios concurrents. En plus du graphisme, la photographie est magnifique avec des jeux d'éclairage renforçant l'esthétique des décors et une mise en valeur des paysages écossais. Si on retire les personnages au style très pixarien, nous avons l'impression de voir un film en prise de vues réelles.

Un film sur l'univers celtique appelle une musique du même genre. Après les compositeurs habituels Randy Newman ou Michael Giacchino, Pixar a fait appel à Patrick Doyle. Pour sa première participation aux studios à la lampe, il a su démontrer son talent en offrant une très belle bande originale, procurant beaucoup d'émotions. Les chansons sont également une pure réussite. Nous retenons principalement "Touch the sky", interprétée par Julie Fowlis et "Learn Me Right " qui se veut la plus celtique avec les cornemuses, instruments typiquement écossais. Certainement la plus belle bande originale de chez Pixar.

Pixar Disney Rebelle Brave

C'est à la mode au cinéma, Rebelle se veut en relief. Il y aura toujours deux publics à ce sujet : ceux qui aiment, ceux qui n'aiment pas. Pour ce film, l'effet relief marche à merveille sur les paysages en nous intégrant vraiment dans les décors écossais. Mais à part ça, cela reste anecdotique.

Le générique de fin se veut plus simpliste que ses prédécesseurs avec des motifs celtes.

En conclusion, Rebelle se hisse très haut niveau qualité et va très certainement bousculer la hiérarchie de vos préférences chez Pixar. Il est une réussite en tout point. Le studio à la lampe, après son premier "échec" de l'an dernier, confirme son savoir-faire grâce des artistes talentueux. Leur premier "film de princesse" brise tous les codes et en fait une oeuvre à part entière.

A noter que des extraits du film diffusés dans la phase promotionnelle ne sont pas présents dans le film (au moins trois extraits). Ils seront probablement ajoutés dans les éditions DVD/BR. Petit détail amusant, un défi de taille réussi par Pixar, l'intégration du camion Pizza-Planet que nous avons localisé pour vous.



disney store pixar
NOS NOTES ...
La note de Fabien
PARTAGER
Fabien Le Lagadec
Fondateur et rédacteur de Pixar-Planet mais aussi de Disney-Planet.Fr, ancien employé de Disneyland Paris à Toy Story Playland, j'ai 30 ans et je suis Vosgien. En plus de Pixar, passion pour le cinéma, les musiques de films, la nature, l'astronomie...