Brenda Chapman réagit au relooking de Merida. Brenda Chapman reacts to Merida’s new makeover.

, par

A la suite de son couronnement officiel le 11 mai dernier au Disneyland Resort de Californie marquant son entrée dans la famille des Princesses Disney, Merida a subi un relooking qui déplait fortement à Brenda Chapman (la scénariste du film). Dans un courriel adressé à son journal régional (le Marin Independent), celle-ci fait part de son vif mécontentement. La scénariste, qui a minutieusement élaboré le design du personnage de façon à ce que les jeunes filles puissent s’identifier à une héroïne qui sort des sentiers battus, n’a pas mâché ses mots envers l’entreprise Disney. A ses yeux, la cure d’amincissement et l’artifice qui prédomine autour du physique de la nouvelle Merida dénaturent le personnage.

“Il y a une part d’irresponsabilité dans cette décision qui est affligeante à l’égard des femmes et des jeunes filles. Disney marketing et les autorités en place qui leur permettent de procéder ainsi devraient avoir honte.”

“Je trouve que ce qu’ils ont fait à Merida est atroce. Lorsque les petites filles disent aimer parce que le tout est plus pailleté, soit, mais inconsciemment, elles absorbent le look sexy et aguicheur et l’allure maigrichonne de la nouvelle version. C’est épouvantable ! Merida a été conçue pour briser ce moule, pour offrir aux jeunes filles un modèle plus positif et plus fort, un modèle plus à leur portée, qui ait de la substance, et qui ne soit pas simplement un joli minois qui attend qu’une idylle lui tombe sous le nez.”

“On leur a offert, sur un plateau d’argent, une occasion de proposer à leurs consommateurs quelque chose qui ait plus de substance et de qualité – QUI SE VENDRA QUAND MEME – et ils en font totalement abstraction au nom de leur vision étroite sur ce qui leur permettra de gagner de l’argent. J’oublie que le but de Disney est de gagner de l’argent sans se soucier d’une quelconque intégrité. Suis-je bête !”.

Source.Further to her crowning last May 11 at the Disneyland Resort in California, an event which marked her official entrance into the “Disney Princess” family, Merida has undergone a makeover which thoroughly displeases Brenda Chapman. In an email she sent to her home county newspaper, the Marin Independent, the latter expresses her profound discontent. The screenwriter, who took meticulous care to design her character in such a way young girls could relate to a heroin who treads off the beaten track, did not mince her words when it came to discuss the Disney company. To her mind, the slimming treatment and finery which now prevail on Merida’s new physique misrepresent the character.

“There is an irresponsibility to this decision that is appalling for women and young girls. Disney marketing and the powers that be that allow them to do such things should be ashamed of themselves.”

 

“I think it’s atrocious what they have done to Merida When little girls say they like it because it’s more sparkly, that’s all fine and good but, subconsciously, they are soaking in the sexy ‘come hither’ look and the skinny aspect of the new version. It’s horrible! Merida was created to break that mold — to give young girls a better, stronger role model, a more attainable role model, something of substance, not just a pretty face that waits around for romance.”

 

“They have been handed an opportunity on a silver platter to give their consumers something of more substance and quality — THAT WILL STILL SELL — and they have a total disregard for it in the name of their narrow minded view of what will make money. I forget that Disney’s goal is to make money without concern for integrity. Silly me.”

Source.