amazon pixar

affiche coco disney pixar poster

Fiche technique.

Réalisateurs :  Lee Unkrich et Adrian Molina.
Scénariste : Adrian Molina.
Producteurs : Darla K. Anderson.
Compositeur : Michael Giacchino.
Société de production : Pixar Animation Studios et Walt Disney Pictures.
Distributeur : Buena Vista Pictures.
Titre original : Coco.
Durée : 1h40.
Sortie USA : 22 Novembre 2017.
Sortie française : 29 Novembre 2017.
Budget :  Inconnu.
Recette mondiale :  Inconnue.
Recette USA :  Inconnue.
Entrées françaises :  Inconnue.

Résumé.

Miguel est un jeune mexicain de 12 ans qui adore la musique et son idole Ernesto de la Cruz, mais sa famille bannie cet art depuis des générations. Entrant involontairement dans le monde des morts, Miguel, avec l’aide du squelette Hector, va chercher à découvrir les secrets de sa famille.

Univers.

Achat.

A venir.

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en cliquant ici.

Casting.

Miguel Rivera : Anthony Gonzalez (VF : Andrea Santamaria).
Hector : Gael García Bernal (VF : Ary Abittan).
Ernesto de la Cruz : Benjamin Bratt (VF : Inconnue).
Abuelita : Renée Victor (VF : Inconnue).
Mama Coco : Ana Ofelia Murguia (VF : Inconnue).
Papa : Jaime Camil.
Mama : Sofia Espinosa.
Tio Berto : Luis Valdez.
Mariachi : Lombardo Boyar.
Chicharron : Edward James Olmos.
Mama Imelda : Alanna Ubach.
Tita Rosita : Selene Luna.
Papa Julio : Alfonso Arau.
Tio Oscar et Tio Felipe : Herbert Siguenza.
Arrival Agent : Octavio Solis.
Head Clerk : Gabriel Iglesias.
Corrections officer : Cheech Marin.
Emcee : Blanca Araceli.

En savoir plus.

Lors du CinemaCon 2012, Pixar dévoile le projet de Lee Unkrich qui portera sur Dia de los Muertos, la fête des morts mexicaine. Prévu à l’origine pour 2015, le film a été repoussé à une date ultérieure.

Lors de la D23 de 2015, le film est officiellement nommé Coco et des informations sont diffusées sur le sujet.

coco image disney pixar

Les artistes sont partis au Mexique afin de s’inspirer et de comprendre cette fête si particulière.

L’animation débute en Avril 2016 et Adrian Molina est nommé co-réalisateur du film.

Notre critique de Coco.

2017 marque la sortie de deux Pixar. Après Cars 3 cet été, la fin d’année marque la fête des morts avec Coco.Présent chez Pixar depuis ses débuts, Lee Unkrich a déjà officié en réalisant Toy Story 3 avec le succès que l’on connait. S’attaquer à une fête traditionnelle mexicaine avec tout son folklore était chose ardue pour conquérir le monde. Il réussit avec brio de nous emporter dans ce pays et de nous faire découvrir une culture que tout le monde ne connait pas forcément. De plus, chez eux, la fête des morts est haute en couleurs et en musiques. L’occasion parfaite pour Pixar de vouloir nous émerveiller.

image coco disney pixar

Toute la promotion du film nous montrait une relation familiale complexe dans l’entourage de Miguel avec ce dégoût pour la musique alors que le jeune enfant a pour idole un musicien et souhaite en faire son métier. Nous rentrons directement dans cette famille et nous pouvons facilement nous reconnaître dans les différents qu’il peut y avoir parmi les membres qui la composent. Quand Miguel entre dans le monde des morts, le film prend un nouveau cap offrant de l’humour léger, de belles séquences mais également des scènes émotionnelles (préparez les mouchoirs pour certaines d’entre elles). La fin du film est digne de ce que peut nous faire Pixar pour conclure de manière magistrale. Lee Unkrich est bien à la barre et nous propose des vagues émtoionnelles tel qu’il a pu faire dans Toy Story 3?

Les personnages sont nombreux dans Coco mais on s’y retrouve assez vite. Entre les vivants et les morts, la famille Rivera est très large et permet également de voir que les différentes générations n’ont pas la même approche selon les sujets. Cette unité disparate donne beaucoup de charme et forme un ensemble qui peut ressembler à n’importe quelle famille. Si Miguel reste un enfant rêveur mais qui tient à découvrir le secret de ses ancêtres, Hector apporte la touche d’humour mais a également une profondeur appréciable qui change du classique “meilleur ami du héros”. On compatit à ce qu’il a vécu et on s’attache très vite à lui. Concernant Ernesto, il est présent pas si longtemps que ça mais sa présence est un des coeurs de l’intrigue qui donne une nouvelle perspective au film.

image coco disney pixar

De la couleur, voilà ce qu’on peut retenir visuellement de Coco. Ca flash, c’est varié, c’est lumineux… tout l’opposé de l’imagerie collective du monde des morts. Après avoir “carisé” le monde avec la franchise Cars, Pixar s’est amusé à créer un autre monde comportant de nombreuses symbolique sur le thème de la mort et il faut regarder à deux fois les plans pour saisir toutes les subtilités apportés par les artistes. C’est beau tout du long et les décors fourmillent de détails.

Michael Giacchino signe une bande originale digne de ses prédécesseurs avec sa propre patte. Le monde des morts offre une partition féerique. Quant aux chansons que composent le film (sans en faire une comédie musicale pour autant), elles collent bien à l’ambiance mexicaine.

coco image disney pixar

Pixar marque donc encore un bel essai avec Coco. Le thème de la mort, qui pourrait en effrayer plus d’un, est magnifiquement traité et permettra d’aborder le sujet avec les plus jeunes enfants. Le message est surtout de ne pas oublier ses ancêtres et que la famille est importante. Chacun abordera le film peut-être de manière différente selon son vécu personnel concernant la perte de ses proches.