amazon pixar

Fin Août 2012, nous avons pu interviewer David Popineau, qui travaille au service marketing digital pour The Walt Disney Company France.

SON PARCOURS

Pixar planet disney david popineau france company walt

Pourriez-vous nous dire quel poste vous occupez au sein de Disney France et en quoi il consiste ?

Je m’occupe du marketing digital pour Disney France. Avec une équipe de trois personnes nous gérons les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Youtube, Pinterest, etc…), les achats publicitaires sur Internet (les bannières que vous pouvez voir sur Allociné par exemple), la relation avec les bloggeurs, les partenariats éditoriaux avec les sites Internet et la relation avec les journalistes en collaboration avec le service presse de Disney France.

Quel fut votre parcours pour intégrer cette entreprise ?

Je suis arrivé pour un stage en tant que webmaster chez Disney Channel il y a huit ans. Chaque année, j’ai eu la chance de me voir confier de nouvelles activités complémentaires, que ce soit des petits dossiers ou des sujets plus importants. Il y a deux ans, j’ai eu la chance d’obtenir le poste que j’occupe actuellement.

Combien de personnes constituent votre équipe ?

Nous sommes quatre au total.

LE MARKETING

Quand un film est annoncé, quelles sont les différentes étapes du marketing (qui fait également les DVD, jeux vidéo…) ?

Je vais parler de la partie marketing Internet, la promotion d’un film est beaucoup plus vaste que ce que je vais décrire.

C’est souvent un processus très long. Nous allons en général nous pencher sur la typologie du film, le groupe de personnes qu’il va intéresser (la famille, les adolescents etc…). A partir de cela nous nous penchons sur les thématiques du film que nous pourrons mettre en avant et utiliser auprès du public pour les réseaux sociaux par exemple, mais aussi auprès des journalistes pour qu’ils rédigent leurs articles. De ces thématiques vont se dégager des types de contenus ou de matériels dont nous allons avoir besoin : featurettes vidéo, interviews avec les talents, des jeux, des opérations concours etc…

En parallèle de cela, nous travaillons le plan media, donc la campagne publicitaire que nous allons acheter sur Internet pour compléter le buzz que nous aurons générer via les réseaux sociaux, les bloggeurs et la presse online.

Les technologies actuelles (Internet, Smartphone…) permettent-elles une nouvelle approche comparée au marketing “traditionnel” ?

Tout est plus facile et plus rapide à mettre en place. Le digital a beaucoup moins de contraintes, ce qui fait que nous sommes souvent les cow-boys du département marketing puisqu’en quelques heures nous pouvons lancer une opération promotionnelle, avoir un retour du public sur des affiches ou une bande-annonce etc…

Pixar planet disney company walt france

Les réseaux sociaux ont pris une grande place ces dernières années sur Internet permettant une diffusion à une très grande échelle. Est-ce devenu un enjeu stratégique ? N’y a-t-il pas aussi un danger de “fuites d’informations” qui deviendraient incontrôlables ?

C’est évidemment stratégique et toutes les marques l’ont compris. Pour Disney, la particularité et la chance que nous avons par rapport à d’autres marques est que nous avons de vrais fans sur les réseaux sociaux, qui sont passionnés par nos films, nos séries etc… Cela génère souvent des débats passionnés mais toujours intéressants et constructifs. Il y a parfois des fuites d’informations mais c’est un sujet sur lequel nous faisons toujours très attention.

PIXAR

Pixar réalise des films qui ont des niveaux de lecture permettant aux enfants et aux adultes de voir le film différemment. Sachant que les enfants vont de plus en plus sur Internet, le marketing suit-il le même procédé selon les âges du public ?

On s’adapte à la cible du film. Si nous ciblons des mamans avec enfants de 3 à 7 ans, l’approche et les medias utilisés ne seront pas les mêmes que les adolescents. Chaque campagne de film est du cousu main.

Depuis 2006, Pixar sort un film par an qui obtient un immense succès en salles et au niveau des critiques. Les fans ont aussi une très grosse attente des productions du “studio à la lampe”. Le marketing est-il une étape délicate vis-à-vis d’un succès au box-office annoncé ?

Je ne pense pas. Nous sommes là justement pour nous assurer qu’un maximum de personnes verront ce chef d’œuvre.

LES FANS

Quelles sont les relations de Disney France par rapport aux sites de fans ?

Très sympathiques. Je parle régulièrement aux webmasters et j’ai régulièrement des petits nouveaux qui me contactent pour recevoir nos informations. La relation avec les fans est très importante pour nous.

Vous avez une très grosse communauté de fans depuis des années et qui s’amplifient avec le temps. Existe-t-il une certaine pression à chaque sortie de film ?

C’est une pression positive. Nous savons que vous voulez que les choses soient bien faites pour que le film ait le succès attendu. Je reçois régulièrement du feedback de votre part sur les affiches, les bandes-annonces et tous les gestes que nous pouvons faire dans le cadre de la promotion du film. Nous y sommes attentifs.

Merci à David Popineau et Disney France pour cette interview.