[:fr]Interview – Jean-Jacques Launier, Fondateur et Président de Art Ludique – Le Musée.[:en]Interview – Jean-Jacques Launier, Founder and President of Art Ludique – Le Musée.[:]

, par

[:fr]Du 16 Novembre 2013 au 2 Mars 2014, la fameuse exposition “Pixar : 25 ans d’animation” sera à Paris. Nous avons eu la chance de pouvoir interviewer Jean-Jacques Launier, fondateur et Président de ART LUDIQUE-Le Musée.

jean-jacques launier disney
Ivernel – Les Docks-Cité de la Mode et du Design© Jakob/MacFarlane

Art Ludique est le nom original de votre musée consacré au cinéma, manga… L’Art étant pour beaucoup un domaine réservé aux initiés, vous offrez une approche nouvelle. Comment vous est venue cette idée ?
Je dessine moi-même. J’ai fait des études de dessins, puis je suis devenu directeur artistique, j’ai notamment conçu de nombreuses affiches de films.. J’ai toujours été surpris qu’il n’existe aucun musée dans le monde consacré aux artistes de “l’entertainement” , qui allie la BD, l’animation, les mangas, le jeu vidéo, le dessin de production pour le cinéma, alors que les œuvres des artistes qui créent ces univers influencent totalement notre imaginaire, ainsi que la culture de notre siècle. Ces artistes figuratifs narratifs sont les descendants naturels des grands illustrateurs comme Doré, Daumier, Windsor McCay, et tant d’autres qui illustraient, et faisaient des caricatures pour les premiers journaux imprimés.

Art Ludique est le premier musée au monde consacré à l’art contemporain issu de l’entertainement. Je suis vraiment très fier que Paris soit la première ville au monde a accueillir un tel musée. Et je pense justement que cet art va attirer un large public transgénérationnel.

Votre musée ouvre avec l’exposition “Pixar : 25 ans d’animation” qui a été créée au prestigieux MoMa. Pourquoi avoir choisi Pixar comme thème d’inauguration ?
L’exposition “Pixar : 25 ans d’animation” illustre parfaitement la dimension d’Art Contemporain que j’évoquais. Elle permet de faire découvrir au public qu’à l’ origine des films qui nous font rêver se trouvent de fabuleux artistes, qui dessinent, peignent, ou sculptent , et se réunissent tous ensemble pour faire naître une grande œuvre.

jean-jacques launier disney

Que pourrons-nous trouver dans cette exposition ?
Il y a plus de 500 oeuvres à découvrir. Cela va de crayonnés très émouvants où l’on découvre la genèse de certains de nos personnages préférés, à de somptueuses peintures réalisées pour les recherches d’ambiances et de décors, en passant par les story boards, les collages, les gouaches, les sculptures les tirages numériques issus des dessins de concepts des artistes, c’est vraiment très impressionnant et spectaculaire.

Deux véritables “expériences” conçues par Pixar permettent également de s’immerger encore davantage dans la magie de l’animation :
– Le “Artscape”, une installation audio-visuelle impressionnante, projetée sur un écran panoramique qui plonge le spectateur dans l’univers de Pixar. Cette œuvre immersive est composée de nombreuses créations, réalisées à l’aide de techniques traditionnelles par les artistes du studio. En simulant un effet de mouvement 3D grâce aux nouvelles technologies, cette installation symbolise, par son dispositif, le lien fort qui existe entre les techniques traditionnelles et l’art numérique, tout en offrant aux spectateurs une expérience inoubliable.
– Le zootrope est un jouet optique breveté en 1867 aux Etats-Unis dont le dispositif permettait de créer l’illusion du mouvement des images, avant même l’invention du cinéma, grâce à la rotation rapide d’une séquence d’images fixes à l’intérieur d’un cylindre. L’équipe de Pixar, inspirée par celui créé par le Musée Ghibli à Mitaka (Japon), conçoit le Zootrope Toy Story, un zootrope en volume, animant des figurines représentant des personnages populaires du premier long métrage du studio. Le public est invité à découvrir les principes de base de l’animation de façon ludique grâce à cette installation.

 

Le cinéma d’animation est apprécié mais peine parfois à être considéré comme de l’art auprès de certains. Considérez-vous que Pixar propose du divertissement ? De L’art ? De l’art ludique ?
La plupart des mouvement artistiques ont souvent peiné avant d’être reconnus. Ce fut aussi le cas pour la photographie, et la bande dessinée ne gagne que lentement ses lettres de noblesse. Le cinéma d’animation qui permet aux artistes d’utiliser de nouvelles technologies – à l’instar du jeu vidéo – possède des créateurs mythiques, comme bien sûr Walt Disney, Paul Grimaud ou Tesuka, dont personne ne remet désormais en question l’influence et la dimension artistiques majeures. Le fait que le MoMA – le plus prestigieux musée d’art moderne au monde – ait organisé l’exposition Pixar montre bien que la reconnaissance ne saurait tarder. L’exposition Miyazaki/Moebius que nous avions organisée en 2005 à Paris allait également dans ce sens.

Que comptez-vous proposer à l’avenir dans votre musée ?
Le musée proposera de grandes expositions temporaires évènementielles tous les 4 mois environ, et sera accompagné, à partir du printemps, par une exposition permanente complémentaire.

Le parcours de cette exposition proposera à travers des dessins, peintures, sculptures, publications originales et films inédits, un véritable panorama commençant par les principaux artistes internationaux influents du siècle dernier, se poursuivra avec les œuvres des précurseurs de la BD franco-belge, des comics américains et des mangas, bientôt suivis par l’arrivée du film d’animation. Les créateurs d’univers dessinant pour le cinéma, prendront naturellement place dans ce parcours à l’instar des plus grands artistes contemporains de la bande dessinée française et internationale.

L’art contemporain issu du jeu vidéo viendra ponctuer ce panorama figuratif narratif avec des œuvres clefs du jeu vidéo issues des trois principaux continents créateurs et producteurs : Europe, Asie, Amérique. La technologie sera bien sûr abordée et expliquée, afin de montrer au visiteur que l’ordinateur est un nouvel outil utilisé par les artistes pour élargir leur champ de possibilités, notamment dans le jeu vidéo et le film d’animation mais qu’il ne remplace jamais l’artiste lui-même.

Retrouvez toutes les informations de cette exposition sur son site : http://www.artludique.com.

Cette exposition aura lieu au Musée Art Ludique (34, quai d’Austerlitz, 75 013 Paris ) et sera ouverte aux visiteurs du Lundi au Vendredi de 11h à 19h (et jusqu’à 22h le Vendredi), et de 10h à 20h le Samedi et le Dimanche dans la saison 2013-2014.

Merci à Jean-Jacques Launier et Renaud Hamard pour cette interview.[:en]From November 16, 2013 to March 2, 2014, the much talked-about “25 Years of Pixar Animation” exhibition will be presented in Paris. We were fortunate enough to be able to interview Jean-Jacques Launier, Founder and President of ART LUDIQUE – Le Musée.

jean-jacques launier disney

Art Ludique (literally “Recreational Art”) is the highly original name you have given your museum that focuses on the cinema industry, manga… You offer a new approach given the fact that Art remains for many people a field that only appeals to the initiated. How did this idea come about?
I, myself, draw. I studied art and then became an art director. Among other things, I designed many film posters. I was always surprised there was not one museum in the whole wide world given over to entertainment artists, one that brought together comics, animation, manga, video games, production drawings for films, whereas the works of those artists who design these worlds have a strong impact on our imagination, as well as on the culture our century is steeped in. These representational narrative artists are the natural descendants of major illustrators such as Gustave Doré, Honoré Daumier, Windsor McCay, and so many others who illustrated and made cartoons for the first newspapers that were ever printed.
Art Ludique is the first museum in the world ever to be given over to contemporary art that has its roots in the entertainment industry. I really feel quite proud that Paris is the first city to welcome such a museum. And I happen to think this art will draw in a wide, cross-generational audience.

Your museum is opening with the “Pixar: 25 Years of Animation” exhibition which was first presented at the prestigious Museum of Modern Art (MoMa) in New York. Why did you choose Pixar as your inaugural theme?

The “Pixar: 25 Years of Animation” exhibition is the perfect illustration of this Contemporary Art dimension I was mentioning. It enables us to show the public that behind the films that fire our imaginations are some fabulous artists who draw, paint or sculpt, and who all come together to bring a great work into existence.

jean-jacques launier disney

What will visitors be able to see throughout this exhibition?

There are over 500 works on display. They range from very moving pencil sketches through which you discover how some of our favourite characters came into being, to magnificent paintings which were made as part of research for a film’s atmosphere and scenery, to storyboards, collages, gouache paintings, sculptures and the digital prints based on the artists’ concept drawings. It is all very impressive and spectacular.
Two genuine, Pixar-designed “experiences” also enable visitors to immerse themselves even further into the magic of animation.
– The “Artscape”, an impressive audiovisual installation, is shown on a panoramic screen that immerses the viewer into the world of Pixar. This immersive piece features many creations which have been made thanks to traditional techniques studio artists have employed. By simulating 3D motion thanks to new technologies, this installation symbolizes, through its layout, the strong connection there is between traditional techniques and digital art, while offering viewers an unforgettable experience.
– The zootrope is an optical toy which received its patent in 1867 in the United States. This spinning device enabled the illusion of motion to be created before film was even invented, thanks to the swift rotation of a sequence of static images inside a cylinder. Inspired by the one the Ghibli Museum created in Mitaka (Japan), the Pixar team designed the Toy Story Zootrope, a 3D zootrope which animates figures depicting popular characters from the studio’s first feature-length film. Visitors are invited to discover the basic principles of animation in an entertaining way thanks to this installation.

 

The animation industry is popular but some people have trouble regarding it as an art form. Do you consider Pixar to be offering entertainment? Art? Recreational art?
Most artistic movements often struggled before achieving recognition. This was also the case for photography, while the comic book industry is only slowly establishing its pedigree. The animation industry that enables artists to use new technologies – as in the video game industry – includes legendary creators, such as Walt Disney obviously, Paul Grimaud or Tesuka, whose influence and major artistic measure is never questioned. The fact that MoMa – the most prestigious modern art museum in the world – hosted the Pixar exhibition does show that recognition is imminent. The Miyazaki/Moebius exhibition we hosted in Paris in 2005 also lends weight to this idea.
In the future, what do you plan to offer visitors in your museum?

The museum will offer large-scale temporary exhibitions approximately every 4 months and will be coupled, as from spring, with an additional exhibition which will be permanent.
Through drawings, paintings, sculptures, original publications and hitherto unreleased films, the exhibition course will offer a proper overview starting with the main international artists who influenced the last century. It will then move on to works by Franco-Belgian comic precursors, American comics and manga comics, presently followed by the advent of animation. Creators who draw worlds for the film industry will naturally find their place amid this course as will the greatest contemporary French and international comic book artists.
Contemporary art that has its roots in video games will punctuate this figurative and narrative overview with key video game designers and producers from the three main continents: Europe, Asia and America. Technology will obviously be addressed and explained, in order to show visitors how computers are a new tool artists use to broaden their realm of possibilities, namely in the video game and animation industries, but one that never replaces the artists themselves.

Thanks to Jean-Jacques Launier and Renaud Hamard for this interview.
This exposition will take place to the Art Ludique – Le Musée (34, Quai d’Austerlitz, 75013 Paris). The exhibition will be open to visitors Monday to Friday from 11 a.m. to 7 p.m. (and up to 10 p.m. on Fridays), and from 10 a.m. to 8 p.m. on Saturdays and Sundays. 2013/2014.
The website about the exposition : http://www.artludique.com.

 [:]