[:fr]Le jeu vidéo “Disney Infinity”.[:en]The video game “Disney Infinity”.[:]

, par

[:fr]Disney Infinity Jeu vidéo game Disney Pixar

Fiche technique.

Editeur : Disney Interactive.
Développeur : Avalanche Software.
Sortie USA : Juin 2013.
Sortie française : 18 Septembre 2013.
Plateformes : XBOX 360, Playstation 3, Wii, Wii-U, PC et mobiles.

Achats.

Présentation.

Cette nouvelle plateforme de jeu offre à chacun la liberté de créer ses propres histoires, de jouer comme bon lui semble avec ses personnages Disney et Pixar préférés. Disney Infinity offre deux expériences complémentaires, la première basée sur les univers originels des films Disney et Pixar, la seconde s’appuyant sur le pouvoir de l’imagination des joueurs afin qu’ils créent leurs propres mondes.

“Disney Infinity est, en un seul jeu, une nouvelle façon innovante d’interagir avec tous les univers Disney et leurs personnages. Cette nouvelle plateforme de jeu totalement ouverte, qui s’enrichira au fil du temps, stimulera l’imagination des joueurs pour qu’ils créent de nouvelles histoires” (John Pleasants, Co-président Disney Interactive).

Disney Infinity propose le mode “Aventures” inspiré des plus grands films Disney dans lequel les joueurs résoudront des puzzles, se livreront à des combats contre leurs ennemis pour aller au bout de leurs missions. Ils y débloqueront des véhicules, des objets, des gadgets, des bâtiments qu’ils pourront par la suite utiliser dans la “Toy Box”. Le mode “Toy Box” est un espace de jeu totalement ouvert où les joueurs pourront construire leur propre univers, le partager avec leurs amis online et offline. Ces deux modes de jeu sont donc complémentaires et assurent aux joueurs de vivre une expérience de jeu divertissante et enrichissante.

“L’idée de Disney Infinity est née de notre observation des enfants dans leur façon de jouer, de leur capacité à mélanger les personnages et tous les univers. Disney Infinity est une approche innovante pour répondre à cette envie d’associer les personnages Disney et Pixar et laisser libre cours à leur imagination” (John Blackburn, vice-president d’Avalanche Software).

Disney Infinity, c’est aussi des figurines à collectionner à l’effigie des héros Disney et Pixar. Elles sont porteuses des caractéristiques et de l’histoire des héros qu’elles représentent et prennent vie dans le jeu. Les joueurs peuvent les associer comme bon leur semble pour imaginer des histoires à l’infini.

Disney Infinity en quelques lignes :
– Les figurines: 17 figurines collectionnables permettront aux joueurs de vivre des moments de jeu unique en les associant les unes aux autres.
– le lecteur : Le lecteur peut accueillir 2 figurines. Lorsque qu’elles sont placées sur le lecteur, elles prennent vie dans le jeu.
– Les Power Discs : Placés également sur le lecteur, certains disques influent sur les aptitudes du personnage dans le jeu tandis que d’autres apportent de tous nouveaux gadgets.

Découvrez notre interview du directeur du jeu !

Le jeu vidéo Disney tant attendu de l’année est disponible depuis le 19 Septembre et nous avons pris quatre jours pour le jouer  sous toutes ses formes afin de vous proposer un test complet sur Xbox 360.

Disney Infinity Jeu vidéo game Disney Pixar

Tout commence par le déballage du pack de lancement. En plus du jeu, vous avez à disposition la tablette de jeu, trois figurines (Monsieur Indestructible, Jack Sparrow et Sulli), un mode aventure ainsi que deux power discs. Cette nouvelle approche du jeu est dans la lancée de ce qui se fait actuellement en offrant plus d’interactivité aux joueurs. Disney Infinity se joue donc bien sûr avec la manette mais aussi avec tous ses suppléments. Disposez une figurine sur la tablette et vous la verrez apparaître au sein même du jeu. Il faut quelques secondes avant que ça fonctionne mais cela n’entache en rien la manière de jouer. Les power discs sont des capacités supplémentaires valables sur les personnages, ou bien des ajouts de décor. Le mode aventure permet de jouer dans trois mondes différents dès l’ouverture du jeu. A noter que les figurines à elles seules sont déjà des objets de collection tant les finitions sont bonnes. Rien que pour ça, le collectionneur les voudra toutes, sans même forcément vouloir jouer.

Disney Infinity Jeu vidéo game Disney Pixar Disney Infinity Jeu vidéo game Disney Pixar

Le gameplay.

La jouabilité se veut un peu compliquée au premier abord tant la manette peut être mise à contribution. Il faut savoir jouer des boutons pour naviguer dans l’interface du jeu afin de mettre des accessoires sur son personnage mais après quelques temps d’adaptation on s’y fait rapidement. Les combinaisons de touches s’enchaînent alors pour offrir différentes possibilités de mouvements. Chaque personnage aura donc les mêmes maniabilités ce qui permet de changer facilement sans devoir réapprendre à utiliser le personnage. Jack Sparrow se veut le plus rapide dans les déplacements, ce qui n’est pas négligeable tant Sulli se veut plus lent.

Les décors en eux-mêmes sont interactifs et se veulent donc plus agréables à parcourir. Que ce soit en Aventure ou en Toy Box (nous y viendrons plus tard), le jeu offre pas mal de possibilités de maniabilité.

Disney Infinity Jeu vidéo game Disney Pixar

Plus vous avancez dans le jeu, plus vous débloquez des items supplémentaires afin de poursuivre les missions offrant ainsi d’autres perspectives. Chaque élément de décor est customisable avec un éventail assez conséquent.

Afin d’être aidé, l’interface propose une boussole pour se diriger plus facilement. Bien pratique et ne gâchant pas le côté “recherche” tant les niveaux peuvent être grands. Un journal de bord permet d’avoir sous la main les différentes missions en cours.

Les niveaux.

Commençons par le mode aventure. Vous disposez de trois mondes : Monstres Academy, Pirates des Caraïbes et Les Indestructibles. Chacun des mondes est jouable uniquement avec le personnage lui correspondant.

A l’intérieur de ces mondes, vous aurez de très nombreuses missions à terminer : une quête principale qui ne suit absolument pas les films (ce n’est pas le but même du jeu) et une multitude de quêtes annexes, le tout accompagné de nombreux “Exploits” et “Défis” à accomplir.

Disney Infinity Jeu vidéo game Disney Pixar Disney Infinity Jeu vidéo game Disney Pixar

Cependant, les trois mondes ne sont pas égaux. Autant les aventures de Jack se veulent très sympathiques, autant celles de Sulli sont un peu plus décevantes car répétitives. Attardons nous maintenant principalement sur Sulli et Monsieur Indestructible.

Dans Monstres Academy, vous êtes en compétition avec l’école rivale Panitechnique. C’est donc à celui qui fera le plus de farces ou de dégradations du campus adverse. Vous commencez la partie dans le campus de Sulli. Nous nous retrouvons en pays de connaissances grâce au film avec également les personnages des Oozma Kappa. En progressant, vous débloquerez l’accès à Panitechnique (une totale découverte des lieux), à la tour de l’horloge et enfin à la rue des Fraternités. Il est agréable d’évoluer entre ses différentes parties qui offrent une grande superficie de jeu. L’inconvénient est pour les déplacements, à pied c’est lent, en vélo c’est à peine plus rapide. C’est tard dans le jeu qu’on obtient le “cochonmoche” qui permet de se mouvoir très rapidement. A côté de ces missions, vous aurez la possibilité de faire des défis en vélo ou de collectes d’objets, le tout dans un temps imparti et offrant trois niveaux de difficultés. Le plus amusant est le concours de paintball. Malheureusement, trop de répétitivités dans les missions à faire. Avec l’absence de jeu vidéo dédié à Monstres Academy cette année, il aurait été de bon ton de se lâcher complètement ici.

Disney Infinity Jeu vidéo game Disney Pixar Disney Infinity Jeu vidéo game Disney Pixar

Chez Les Indestructibles, nous sommes à Métroville, une ville de gratte-ciel comportant le QG des super-héros où se situent tous les lancements de missions. Nous retrouvons des personnages bien connus. Il est beaucoup plus plaisant de se promener ici, que ce soit à pieds, en voiture (le plus amusant) et en hélicoptère. Ce dernier se veut par contre assez difficile à manier. Le but ici est de capturer des super-héros, de sauver des citoyens… L’offre est plus diversifiée que sur Monstres Academy et rompt la lassitude. Le seul inconvénient notable est la présence assez fréquente des robots de Syndrome qui ne nous permet pas  toujours de se déplacer sans devoir faire face à un combat.

En plus du mode aventure, vous disposez de la Toy Box, sur laquelle toute la promotion du jeu a quasiment été faite. Ici, le créateur du jeu, c’est vous. En réalisant les missions du mode aventure et en collectant les nombreux items, vous débloquez des éléments de décor, des bâtiments, des personnages…afin de créer un monde totalement à vous dont vous avez le contrôle. Plus vous avez d’imagination, plus vous pourrez prendre du plaisir. La maniabilité se veut facile et permet d’avoir les mains libres. Ce n’est qu’ici que vous pourrez mélanger tous les univers Disney/Pixar. Incarner Sulli pilotant la voiture de Monsieur Indestructible en traversant le château de Cendrillon afin de rejoindre l’univers de Jack Sparrow.

Disney Infinity Jeu vidéo game Disney Pixar Disney Infinity Jeu vidéo game Disney Pixar

La superficie pour créer son monde semble assez conséquente et tout est personnalisable, si tant est que vous avez collecté suffisamment d’items et accompli suffisamment de missions pour gagner des étoiles. Ces étoiles permettent  de participer à une loterie vous faisant gagner d’autres éléments de personnalisation. Associé aux power discs (tel que celui de Le Monde de Nemo qui transforme le monde en univers sous-marin), l’infini est le maître mot de ce mode de jeu.

A travers une plateforme de navigation, vous pourrez également vous rendre au Hall des Héros. Dans ce lieu sont recensés tous les personnages disponibles et ceux dont vous disposez physiquement avec les figurines qui sont incarnées par des statues, le but ultime étant forcément de toutes les avoir.

Disney Infinity Jeu vidéo game Disney Pixar Disney Infinity Jeu vidéo game Disney Pixar

Le graphisme.

Il ne faut pas chercher ici le graphisme réaliste ou des textures détaillées. Le jeu se veut d’un style enfantin qui colle parfaitement à l’esprit proposé par les concepteurs. Certains décors se veulent plus vides que d’autres (Monstres Academy étant riche contrairement à Les Indestructibles, et Pirates des Caraïbes est très dépaysant) Les personnages sont fidèles aux modèles d’origine avec cet esprit cartoon.

Disney Infinity Jeu vidéo game Disney Pixar Disney Infinity Jeu vidéo game Disney Pixar

L’ambiance sonore.

Les différentes musiques proposées sont de bonne facture et correspondent à peu près à l’univers, malgré quelques déceptions du côté de Monstres Academy. Malheureusement, nous ne retrouvons pas d’éléments de la bande originale des films.
La surprise fut du côté des voix françaises qui, pour la plus grande majorité des personnages, sont celles de leur modèle cinématographique.

Disney Infinity Jeu vidéo game Disney Pixar Disney Infinity Jeu vidéo game Disney Pixar

Durée de vie.

La durée de vie se veut infinie, le but des créateurs est atteint. Si pour le mode aventure il faut compter environ 4 ou 5h par personnage, le mode Toy Box n’a pas de limites de temps. Pour augmenter l’aventure, il faut investir dans les packs aventures mis en vente. Nous nous sommes procurés celui de Cars, permettant de jouer avec Flash et Holley. Jouer dans Radiator Springs est un pur plaisir et l’univers se veut très grand. Avec cette extension, le mode Toy Box s’agrandit également en permettant de créer un nouveau monde et de faire plus de croisements d’univers. Nous avons également acheté de nouvelles figurines pour incarner d’autres personnages. De cette manière, nous avons pu rejouer à Monstres Academy en incarnant Bob. Bien entendu, avec ce lot de trois figurines, cela débloque de nouvelles statues dans le Hall des Héros. Les développeurs ont lancé une dizaine de figurines au lancement du jeu et une trentaine seront disponibles d’ici Noël, avec au passage de nouveaux pack aventures.

Disney Infinity Jeu vidéo game Disney Pixar Disney Infinity Jeu vidéo game Disney Pixar

Le seul frein sera celui du budget. Comptez une dizaine d’Euros par figurine et une trentaine d’Euros pour un pack aventure. A l’heure où les joueurs habitués critiquent les côtés additionnels (et donc financiers) des jeux vidéo, Disney Infinity est un pari risqué.

Verdict.

Disney Infinity a un énorme potentiel qui va devoir gérer intelligemment l’objectif de son jeu afin de ne pas décevoir à terme les joueurs. Pouvoir mélanger les univers Disney/Pixar est maintenant chose faite et les figurines permettent d’offrir une nouvelle manière de jouer et en même temps de commencer une nouvelle collection. L’évolution perpétuelle du jeu permettra de ne jamais en voir la fin. Quant aux plus créatifs, le mode Toy Box est un énorme terrain de jeu.

Disney Infinity Jeu vidéo game Disney Pixar Disney Infinity Jeu vidéo game Disney Pixar

Toute la famille peut s’amuser ici, le jeu est accessible pour tous les âges. Les jeunes enfants incarneront les personnages qu’ils souhaitent et joueront aisément, les adultes pourront rivaliser d’inventivité dans la Toy Box.[:en]

 

Pixar planet disney kinect heros XBOX 360PUBLISHER
Disney Interactive
DEVELOPPER
Avalanche Software
RELEASE DATES
June 2013 (USA)
GAMING SYSTEMS
XBOX 360, Playstation 3, Wii, Wii-U, PC et mobiles.

 

BUYING CHOICES
Xbox 360
Wii U
PS3
Wii

 


PRESENTATION
This new video game platform offers every fan the freedom of creating their own stories and playing at will with their favourite Disney and Pixar characters. Disney Infinity offers two complementary experiences: the first is based on the original worlds featured in Disney and Pixar films, while the second rests on the players’ power of imagination to create their own worlds.
 

“Disney Infinity allows players the creative freedom to bring to life original adventures that are only limited by their own imaginations. We are excited to see how our Guests will combine Disney and Pixar characters to create all new stories that they can share with friends and family across gaming systems.” (John Pleasants, Co-President of Disney Interactive Studios).

 

Disney Infinity features a “Play Set” that draws on classic Walt Disney films, in which players solve puzzles and battle their enemies to fulfill missions. They unlock vehicles, items, gadgets as well as buildings they will subsequently be able to use in the game’s “Toy Box” mode. “Toy Box” mode is a completely open arena where players are able to build their own world and share it online and offline with their friends. These two game modes are therefore complementary and provide players with an entertaining and enriching gaming experience.
 

“Disney Infinity combines prominent Disney and Pixar characters and scenarios in a way that mimics how kids play in real life. […] Disney Infinity will spark imaginations and provide endless hours of fun and creativity.” (John Blackburn, Vice-President of Disney’s Interactive Avalanche Software).

 

Disney Infinityis also all about Disney and Pixar figures players will go on to collect. They bear the same characteristics and personal life story as the heroes’ film counterparts and come to life within the game. Players can make them team up at will with each other to come up with endless storylines.
 

Disney Infinity in a few words:
-The figures: to start with, 17 collectible figures will enable players to experience unique moments when teaming them up with each other.
-The Infinity Base: you can place up to two figures on the base which then come to life within the game.
Power Discs: Also fitting into a slot on the base, certain discs provide the character with added abilities within the game while others equip them with brand new gadgets.
 

Read our interview with the game’s executive producer!
 

 


VIDEOS

 


SCREENSHOTS

 

THE VIDEO GAME WALKTHROUGH
The most anticipated Disney video game of the year was released last September 19th in France. We took four days to play it in a variety of ways so as to offer you a comprehensive walkthrough of the game on an Xbox 360.

We first unboxed the Starter Pack. In addition to the game itself, the Infinity Base, three figures (Mr. Incredible, Jack Sparrow and Sulley), a Play Set as well as two Power Discs are thrown in. This new approach to gaming is the continuation of what is currently being made available to players while offering further interactivity. Disney Infinity can therefore obviously be played with a controller, but also with its additional devices. Place a figure on the base and you will see it appear before your very eyes within the game. A few seconds are required before this happens but this does not ruin your gaming experience in any way whatsoever. Power discs either enable you to endow characters with extra abilities or add scenic elements. The Play Set enables you to play within three distinct open worlds as soon you start the game. It should be noted that the figures themselves are already collector’s items since the finish is of such high quality. For that sake alone, any fan will want them to buy them all without necessarily wanting to play the game.
 

 

 


THE GAME PLAY

The gameplay initially comes across as somewhat complex what with the controller being called upon so much. Players will need to press many buttons to explore the interface to fit their character out with accessories, but after a period of adaptation you soon get used to this. A button combination sequence then offers various character moves. Each character therefore has the same manoeuvrability, which enables you to quickly swap without having to go through another learning process for the same character. Jack Sparrow moves fastest, which is appreciable seeing Sulley is much slower.
 

The scenery itself is interactive and therefore pleasurable to explore. Be it the Play Set or Toy Box mode (which we will deal with further on), the game offers plenty manoeuvrability options.
 

The further you get on in the game, the more extra items you get to unlock to pursue various missions with other possibilities at hand. Each piece of scenery can be customised with quite a sizeable range of choices.
 

To help you, the interface features a compass for players to get around more easily. It comes in very handy and never hinders you in your various quests since the levels include such wide-open spaces. A Mission Log enables you to have an overview of the missions you have undertaken.
 


 

 


LEVELS – PLAY SET

Let us start with the Play Set. You have a choice between three worlds: Monsters University, Pirates of the Caribbean and The Incredibles. Each of these worlds can only be played with the character belonging to each said film.
 

Inside these worlds, you have a great many missions to complete: one main quest which does not follow the film’s storyline in the least (this is not the purpose of the game) and an array of side-quests, all of which are punctuated with many “Achievements” and “Challenges” to undertake.
 

The three worlds do not, however, stand on an equal footing. While Jack’s adventures are great fun, Sulley’s on the other hand are a little more disappointing since they are repetitive. Let us now dwell upon Sulley and Mr. Incredible.
 

 

In Monsters University, players get to compete with the opposing college Fear Tech. Whoever plays the most pranks or defaces the rival campus the worst wins. The game unfolds in Sulley’s campus. You end up in the land of knowledge thanks to the film and also members of the Oozma Kappa fraternity. As you make headway in the game, you come to unlock the freedom to access Fear Tech (players are treated to a full exploration of the premises), the clock tower and finally Frat Row. Progressing through these various games that feature such wide-open spaces is enjoyable. The downside is when you need to travel: you can only walk at a small pace and cycling is hardly a speedier process. Much later on in the game, you get to secure Archie the Scare Pig who enables you to get about at high speed. In addition to these missions, you will be able to complete Bike or other Campus Collector challenges, all of which are set within an allotted time frame and include three difficulty levels. The most fun we had was with the paintball competition. Sadly though, we noticed too much repetitiveness when it came to the various missions we had to work on. Seeing no Monsters University video game was released this year, it would have been a good idea for the creators to let their imagination run wild here.
 

 

With the world of The Incredibles, the player finds himself in Metroville, a skyscraper city where you come across well-known characters. This is where the Superhero Headquarters are located and where all assignments are issued. Be it on foot, by car (the most fun) or by helicopter, exploring is a far more pleasant experience here, though the latter mode of transport is quite difficult to manoeuvre. The goal here is to pursue and capture the Hoarder, deliver prisoners, rescue citizens… The range of activities is more varied than with Monsters University and breaks any dull pattern. The only major drawback is the abundant presence of Syndrome’s robots, which does not always enable you to get about without first engaging in a fight.
 

 


 

 


LEVELS – TOY BOX

In addition to the Play Set’s “campaign” or “story” modes, players have at their disposal the Toy Box mode, which is practically what the entire marketing campaign focused on. You, the player, are indeed the one who gets to create your own game. By completing specific missions within the Play Set and collecting many items, you get to unlock new scenery, buildings, characters… in order to build a world that has come straight out of your own mind and which you alone have control over. The wilder your imagination, the more pleasure you will derive from it. The manoeuvrability is effortless and enables you to play hands-on. This is the only mode where you will be able to blend various Disney and Pixar worlds together. Taking on the role of Sulley and driving Mr. Incredible’s car while whizzing through Cinderella’s castle to make your way into Jack Sparrow’s world is completely possible.
 

 

The surface area you are allotted to build your world seems quite substantial and can be entirely customised, provided you have collected enough items and completed enough missions to earn stars. These stars enable you to use a spin and enter a lottery to earn more customised elements. With a gameplay which can be enhanced by Power Discs (such as the Finding Nemo one which gives the Toy Box an underwater atmosphere), boundless is the operative word of this game mode.
 

 

By entering the Travel Menu, you will also be able to visit the Hall of Heroes. This area enables you to view all the characters available and those figures you physically own and which appear in the form of statues, the end purpose obviously being to collect them all.
 

 


 

 


GRAPHICS

Players need not look for realistic graphics or elaborate textures here. The game has a childish style which is in perfect keeping with the spirit the creators designed. Some scenery is emptier than in other worlds (Monsters University is intricate compared to The Incredibles, while the Pirates of the Caribbean background is very exotic). The characters are true to their film counterparts and retain a cartoonish quality.
 


 

 


SOUNDSCAPE

The soundtrack players are treated to is well designed and fits the various environments it accompanies quite well, despite there being a few letdowns with the tunes played in the Monsters University world. Unfortunately, you do not get to hear any tracks heard in the films’ OSTs.
 


 

 


LIFE CYCLE

The life cycle aims to be infinite, and in that sense the creators’ goal has been achieved. While you need to reckon on 4 or 5 hours per character in the Play Set, the Toy Box mode has no time limit. To improve and enhance the Play Set experience, players will need to invest in the Playset packs that are on sale. We bought the Cars Playset pack, which enabled us to play with McQueen and Holley. Racing around Radiator Springs was an absolute joy as the world is very spacious. With the experience thus extended, the Toy Box mode also expands by enabling you to create a new world and indulge in further crossovers. We also purchased additional figures to play with other characters. We were thus able to replay Monsters University by taking on the role of Mike. And obviously, this three-figure pack set unlocked new statues in the Hall of Heroes. The developers launched a dozen figures at the same time the game was released and about thirty will be available by Christmas, along with new Playset packs.
 

 

The only factor to deter you will be the required budget. You need to set aside £12.00 per figure (€12.00 or $12.96 depending on your currency) and thirty odd pounds, euros or dollars for a Playset pack. Released at a time when players are criticising the trend of having to spend more for additional game features, Disney Infinity remains a risky gamble.
 

 


 

 


VERDICT

With its ambitious goal of a never-ending life cycle, Disney Infinity presents huge potential which will have to be intelligently handled to ensure players are not eventually disappointed. Being able to blend Disney and Pixar worlds is now possible, and the figures enable you to enjoy a new gaming experience while starting a new collection at the same time. The game’s ongoing evolution will ensure players never reach the end. As for those more creative players, the Toy Box mode is a giant playground in which you can have tons of fun.
 

 

The whole family can enjoy the experience since the game is suitable for all ages. Young children will take on the role of the characters they choose and play effortlessly, while adults will be able to challenge their inventiveness with the Toy Box mode.
 

Disney Infinity really does only end at the boundaries of your imagination.
 

GAME PLAY
LEVELS
GRAPHICS
SOUNDSCAPE
LIFE CYCLE
  
VERDICT

 

 

 

[:]

Pixar Planet DisneyPixar Planet Disney