amazon pixar

 

Mike Senna est un ingénieur américain. Après avoir fabriqué le robot R2D2, il aura passé deux ans et demi (à raison de 25 heures par semaine) à concevoir grandeur réelle le robot vedette de Pixar : WALL-E.

Il est extrêmement fidèle au modèle du film, pouvant se déplacer, bouger des bras et des yeux, et même émettre des sons. Pour reproduire un tel bijou de technologie, Mike Senna a construit son robot à partir de captures d’écran du film tout en essayant de trouver des dimensions correctes, celle-ci n’existant pas officiellement. Son modèle mesure donc un peu plus d’un mètre de haut.

Son travail lui a permis d’avoir une belle récompense : une invitation pour visiter les studios Pixar.

Retrouvez l’historique de son projet sur son site Internet.

Le Pixar-Planet a pu interviewer le concepteur de ce robot.

Après avoir fait R2D2 de la saga Star Wars, comment vous est venue l’idée de concevoir WALL-E ?

Je voulais un nouveau défi. Quelque chose que je devais créer à partir de rien, qui ferait un carton auprès des enfants. J’ai sacrément fait mouche dans les deux cas !

Comment vous y êtes vous pris pour le construire, sachant qu’il n’existe aucune données officielles ?

Il m’a fallu regarder le film et faire des captures d’écran. Pour compliquer les choses, WALL-E change de taille tout au long du film. Il m’a fallu choisir une taille et tout mettre à cette échelle.

Vos robots servent à rendre joyeux les enfants, était-ce votre but premier ?

Oui. J’aime faire preuve de créativité, donc pourquoi ne pas concevoir quelque chose que les gens se réjouiraient de voir ? Je présume que c’est comme pour n’importe quel artiste. Nous avons une passion et espérons créer des choses que les gens apprécient.

Combien de temps vous a-t-il fallu pour le concevoir ? Avez-vous eu de l’aide extérieure ?

Je n’ai pas conçu l’ensemble aussitôt. Chaque partie a été conçue séparément. Je conçois une partie dans ma tête, je la construis dans ma tête, ensuite je la construis concrètement. Beaucoup de personnes travaillent de la même façon. Mon ami, Michael McMaster, a conçu la chaîne cinématique pendant que je travaillais sur tout le reste. Nous nous sommes entraidés. J’avais un collègue, John Sloan, qui m’a aidé à souder l’armature interne et diverses petites pièces.

Quelle a été l’étape la plus difficile lors de sa construction ?

La tête a été le plus difficile. Elle comportait le plus de détails et de pièces mobiles. Il faut réussir à rendre le visage exact en termes de forme et de mouvement, faute de quoi ce ne serait pas WALL-E.

Comptez-vous améliorer votre robot pour le rendre encore plus proche du film ? (se mettre en position cube par exemple).

De petites améliorations. Je vais peut-être améliorer la vitesse à laquelle les bras se lèvent. Peut-être animer l’ami cafard de WALL-E. Oh, et nous allons sans doute améliorer la chaîne cinématique.

Avez-vous en tête de concevoir un autre robot du film WALL-E, comme EVE ou M-O ?

Peut-être M-O. Ma fille veut que je construise un M-O.

Pixar Planet Disney wall-e mike senna robot

 

disney store