amazon pixar

affiche toy story poster Pixar disney

Fiche technique.

Réalisateur : John Lasseter.
Scénaristes : John Lasseter, Pete Docter, Andrew Stanton, Joe Ranft, Joss Whedon, Joel Cohen et Alec Sokolow.
Producteurs : Bonnie Arnold, Ed Catmull, Ralph Guggenheim et Steve Jobs.
Compositeur : Randy Newman.
Société de production : Pixar Animation Studios et Walt Disney Pictures.
Distributeur : Buena Vista Pictures.
Sortie USA : 22 Novembre 1995.
Sortie française : 27 Mars 1996.
Titre original : Toy Story.
Durée : 1h22.
Budget : 30 millions de dollars.
Recette mondiale : 362 millions de dollars.
Recette USA : 191,8 millions de dollars.
Entrées françaises : 2 759 457 entrées.

Résumé.

Une fois qu’Andy n’est plus dans sa chambre, ses jouets prennent vie. Lors de son anniversaire, chacun redoute de se faire remplacer. Excepté Woody, le cow-boy et le jouet préféré du garçon. Sauf que le dernier cadeau va tout changer : Buzz l’Eclair devient très rapidement le jouet numéro 1.

Univers.

 

Achat.

Images.

Vidéos.

Retrouvez toutes les vidéos du film en cliquant ici.

Voix.

Woody : Tom Hanks (VF : Jean-Philippe Puymartin).
Buzz l’Éclair : Tim Allen (VF : Richard Darbois).
Monsieur Patate : Don Rickles (VF : Jacques Ferrière).
Zig-Zag : Jim Varney (VF : Jacques Balutin).
Rex : Wallace Shawn (VF : Henri Guybet).
Bayonne : John Ratzenberger (VF : Patrick Préjean).
La Bergère : Annie Potts (VF : Rebecca Dreyfus).
Andy : John Morris (Donald Reignoux).
Sid : Erik von Detten (VF : Christophe Lemoine).
Le Sergent : R. Lee Ermey (VF : Marc Alfos).

En savoir plus.

Durant l’été 1990, Pixar et Disney commencent une collaboration pour proposer du nouveau dans le monde de l’animation. Les studios à la lampe proposent à Jeffrey Katzenberg (le président de Walt Disney Pictures) un métrage de trente minutes intitulé A Tin Toy Christmas, une évolution de leur précédent court-métrage Tin Toy. Katzenberg est très intéressé mais demande à Pixar d’en faire un long-métrage en Mars 1991. Le projet s’appelle dorénavant Toy Story.

Les mois qui suivent permettent à la petite équipe de s’atteler à ce qui allait révolutionner le monde de l’animation. John Lasseter est aux commandes, avec Ed Catmull, Bill Reeves et Ralph Guggenheim. Viendront par la suite deux figures des studios : Pete Docter et Andrew Stanton.

toy story pixar disney

Dès l’été 1991, un scénario est écrit. Ce devait être Tinny, le personnage principal de Tin Toy, le héros de cette nouvelle histoire. Andrew Stanton propose alors de faire une histoire mettant en scène deux personnages qui s’opposent mais qui vont devoir travailler ensemble. Le premier scénario de ce long-métrage mettait en scène Tinny, abandonné sur une aire d’autoroute, qui fera la rencontre d’une poupée ventriloque. Ensemble, ils vont essayer de s’en sortir, et finiront dans une école maternelle. Puis l’histoire changea. Tinny serait offert en cadeau d’anniversaire à un enfant, délaissant alors ses anciens jouets. Finalement, le scénario prit le chemin du film qu’on connait actuellement.

En Septembre 1991, Tinny a pour compagnon une marionnette. Finalement, il est remplacé par un militaire qui évoluera en astronaute. Quant à la marionnette, afin de faire un fort contraste entre les deux personnages, elle devient un cow-boy. Woody et Tempus sont nés. Une vidéo-test est proposée à Disney qui n’adhère pas. Lasseter modifie donc la marionnette en un jouet avec une ficelle dans le dos pour parler. Tempus change de nom et devient Lunar Larry puis Buzz l’Éclair. Afin d’améliorer encore l’histoire, Joe Ranft est engagé en Octobre 1992.

toy story pixar disney

Disney apporte son savoir faire aux studios Pixar en apportant ses propres scénaristes et producteurs pour les aider à démarrer ce projet colossal et novateur. Le 19 Janvier 1993, le projet obtient le feu vert de Disney.

Dès le début John Lasseter voulait Tom Hanks pour la voix de Woody. C’est grâce à lui si le célèbre shérif à cette personnalité, Hanks apportant des modifications au personnage. Avant que Tim Allen ne prête sa voix à Buzz, c’est Billy Crystal qui aurait pu le jouer mais il refusa. Il a été envisagé Jim Carrey pour la voix de Woody.

Contrairement à l’habitude des studios Disney, Pixar refuse d’en faire une comédie musicale. Le compromis est donc de faire des chansons qui illustreront l’action. Randy Newman est engagé pour faire la bande originale. En une seule journée, il compose la chanson phare du film “Je suis ton ami”.

toy story pixar disney

Quand Pixar présente le film à Disney le 19 Novembre 1993, le résultat est loin de satisfaire. Bien que l’animation était déjà en cours, tout fut stoppé à cause de la personnalité de Woody qui est jugé insupportable. Le scénario doit être réécrit complètement, menaçant la suite du projet.

En Février 1994, le projet redémarre avec de nombreux modifications. De nouvelles scènes sont ajoutées (la publicité de Buzz, la séquence d’ouverture entre Woody et Andy…) et Woody est devenu plus sympathique. Cependant, Katzenberg continue d’être exigeant et ne veut pas du titre Toy Story, jugé trop enfantin alors qu’il vise un public plus large. Michael Eisner, le PDG de la Walt Disney Company, est en désaccord avec lui et Katzenberg décide de quitter les studios Disney. Le titre Toy Story est alors conservé. L’un des titres potentiels du film fut You are a toy (Tu es un jouet).

Dans une des premières versions du scénario, Barbie avait un rôle plus important en donnant une histoire d’amour entre elle et Woody . A la fin du film, elle sauvait le shérif et Buzz lors de l’attaque du chien de Sid. Mattel refusa cette vision de leur célèbre poupée en ajoutant qu’ils ne voulaient pas que Barbie ait une personnalité afin de laisser aux petites filles le soin de créer la leur. Elle fut remplacée par La Bergère. En plus de Mattel, Hasbro posa aussi son veto sur l’utilisation du nom GI Joe lorsqu’ils apprirent qu’il devait exploser dans le jardin de Sid.

toy story pixar disney

L’équipe s’agrandit et passe de 24 à 110 personnes. Il est décidé de concevoir un visuel très réel sans s’approcher du photoréalisme. Pour Woody, les animateurs ont conçu 723 types de mouvements (dont 212 juste pour le visage). Ces nombreux mouvements ont permis d’aider les animateurs pour la synchronisation labiale des acteurs qui prêtent leur voix. En effet, les voix ont été enregistrées en avance et les animateurs ont reproduit le mouvement des lèvres des acteurs sur les personnages par ordinateur. Afin de donner du réalisme au mouvement des petits soldats verts, les animateurs se sont fixés des planches aux pieds et se sont déplacés afin de mieux comprendre la gestuelle qu’ils pourraient avoir.

Le personnage de Sid Phillips  s’inspire d’un des employés de Pixar qui avait pour habitude de faire des créations étranges avec ses jouets.

Joss Whedon (le futur créateur de la série Buffy contre les vampires) a créé le personnage de Rex.

La technologie étant nouvelle pour un film de cet ampleur, de nombreux effets ont du être contournés. Ainsi, nous ne voyons pas l’explosion de Combat Carl, les cheveux des personnages sont courts (ceux de Madame Davis sont attachés) et les liquides ne sont pas montrés.

Avant d’être Pizza Planet, le restaurant s’appelait Pizza Putt. C’était un restaurant et un mini-golf. L’apparition du personnage de Buzz l’Éclair l’a transformé en un restaurant spatial.

toy story pixar disney

Une fois l’animation et toutes ses étapes terminées, il est nécessaire de passer au rendu. Les 114 000 images que composent le film ont nécessité 800 000 heures de rendu (une image prenait plusieurs heures).

Le budget du film devient de plus en plus élevé au fil du temps. Les 17,5 millions du début sont dépassés et Disney ajoute une partie. C’est Steve Jobs en personne qui va investir afin de finaliser le projet.

Toy Story a droit à une renaissance en 2009 avec sa version en 3D relief. Cette conversion a nécessité quatre mois de travail.

Toy Story est le premier film d’animation a concourir pour l’Oscar du meilleur scénario.

Ce film va rencontrer un succès mondial (362 millions de dollars) et faire connaître au grand public un petit studio de Disney : Pixar Animation Studios.

Notre critique de Toy Story.

1995 marque une révolution dans le monde l’animation. Toy Story est le premier film en images de synthèse et les interrogations étaient nombreuses sur ce projet.Faire vivre des jouets était une idée folle qui paye beaucoup. Qui ne s’est jamais imaginé, enfant, à espérer voir ses jouets marcher et parler autre que dans notre imagination ? On s’identifie ainsi beaucoup à Andy. Mais notre attachement va très vite sur ses jouets pour la plupart déjà existant (tel que Monsieur Patate). Le choix de Pixar de faire le jouet principal un sheriff correspondant bien à son rôle de leader des jouets. Pixar a fait preuve d’une belle créativité dans la conception des personnages avec chacun leur propre personnalité. L’arrivée de Buzz l’Eclair donne un nouveau ton au film. L’humour se développe ainsi avec Buzz qui se considère comme un vrai ranger de l’espace, provoquant alors des scènes mémorables. Si les jouets sont très réussis, il n’en est pas de même pour les humains, qui ont un design un peu plus cartoon (on note quand même une évolution de la création d’humain depuis Tin Toy).Bien que ce soit des jouets, l’histoire ne se déroule pas exclusivement dans la chambre d’Andy et nous pouvons donc voir d’autres environnements tel que le Pizza Planet ou la maison de Sid. Il arrive que les plans d’extérieur soient “vides”, comme dans la scène de la course-poursuite à la fin. On passe cependant très vite au-delà grâce à une histoire captivante.

Un film sur les jouets implique un point de vue de jouets. On découvre ainsi notre environnement quotidien d’une nouvelle manière avec des proportions gigantesques et c’est très rare que la caméra se place à hauteur d’homme. Du début à la fin on est ainsi plus proche des personnages.

L’aspect visuel est aussi réussi que l’aspect sonore. Les bruitages sont excellents mais la palme revient à Randy Newman et ses chansons aussi culte que les chansons Disney (“Je suis ton ami” par exemple). Ce qui va changer des Disney sont les absences de scènes chantées par les personnages.

Grâce à Toy StoryPixar sort de l’ombre pour le grand public et nous offre un nouveau genre du cinéma d’animation. Toy Story reste toujours leur petit bébé et leur film par excellence, au point de donner une suite quelques années plus tard. Woody et Buzz sont des personnages connus de tous grâce à une histoire palpitante avec une pincée d’originalité bien dosée.